Pour apprendre une langue étrangère, ne vous trompez pas de langue

N’importe qui peut apprendre une langue étrangère, et on peut apprendre bien plus vite et facilement qu’on peut le croire.

Même si vous avez échoué dans votre scolarité, que vous ne vous considérez pas comme quelqu’un d’académique, et que vous doutez de votre aptitude à apprendre une langue étrangère, la vérité c’est qu’on ne vous a tout simplement pas appris à apprendre correctement.

Si vous vous y prenez convenablement vous POURREZ apprendre une langue étrangère, et ce bien plus rapidement que vous ne l’avez jamais imaginé.

Choisir la bonne langue

Beaucoup de gens font une erreur énorme de jugement, avant même de commencer leur apprentissage d’une langue étrangère.

En fait, dans la plupart des circonstances, ils se trompent tout simplement dans le choix de la langue !

Certains sont motivés par une perspective d’emploi à l’étranger, par un membre de la famille ou un ami qui parle une langue étrangère, donc pour eux, la question ne se pose pas. Mais la plupart des gens n’ont pas d’idée spécifique en tête, et ne sont pas sûr de la langue qu’ils ont envi d’apprendre.

Pourtant, ceux qui ne choisissent pas en priorité la langue qui leur convient le mieux courent droit au désastre.

Une très forte proportion des gens qui cherchent à apprendre une nouvelle langue abandonne dans les six mois. La plupart d’entre eux ont choisi une langue qui ne leur convenait pas et leur motivation s’est dissipée rapidement.

C’est une perte de temps et d’efforts de commencer une langue difficile, comme le chinois, si on n’a pas la motivation de résoudre nos difficultés.

Une expérience comme celle là peut rendre dissuasif l’apprentissage de toute autre langue par la suite. C’est véritablement un gâchis puisque tout le monde peut vraiment apprendre une nouvelle langue, mais beaucoup abandonnent car leur approche était mauvaise.

Donc la première étape sur la route du succès est de choisir une langue qui nous convienne.

Il y a deux facteurs à prendre en considération quand on veut apprendre une nouvelle langue : l’utilité de son apprentissage et le niveau de difficulté.

  • Tout d’abord, l’utilité de la langue

    Avant même de commencer, demandez vous : cette langue vous sera-t-elle utile ? Si vous ne voyez pas à quel moment vous pourrez vous servir de vos connaissances, vous pouvez changer d’idée tout de suite.

    Par exemple, vous voulez apprendre le thaïlandais. Soyez de bonne foi, et demandez vous : irez-vous en Thaïlande un jour ? Aurez-vous l’opportunité de parler avec des Thaïlandais ? Pourrez-vous vous procurer des livres ou films en thaïlandais ? Utiliserez-vous vos compétences dans votre carrière professionnelle ? Si vous répondez non à ces questions, il faudrait sérieusement envisager d’étudier une autre langue. Si vous choisissez d’apprendre une langue uniquement parce qu’elle vous fascine, vous vous exposez à un grand nombre de difficultés.

    Alors lorsque vous ferez votre choix, pensez aux conseils qui suivent :

    <1>. Choisir une langue parlée dans un pays que vous aimeriez visiter, même le temps d’un voyage.

    <2>. Choisir une langue que vous pourrez exercer régulièrement avec des personnes de votre entourage.

    <3>. Choisir une langue qui sera profitable à votre carrière ou votre vie sociale.

    <4>. Choisir une langue dont vous pourrez facilement trouver des supports pour vous aider (livres, revues, films, etc.).

    Considérant ces facteurs, on choisira d’apprendre une langue courante plutôt qu’une langue rare, sauf si on a une raison particulière d’apprendre une langue rare et difficile. Les langues courantes vont permettront de vous exercer plus souvent et cela augmentera vos chances de succès.

    Les langues courantes sont l’anglais, l’espagnol, l’allemand, l’italien, le russe, le portugais, le chinois, le japonais, etc. Si vous choisissez une de ces langues vous augmenterez vos chances de réussite, parce que vous aurez plus de chance de les entendre.

  • Le second facteur : le niveau de difficulté de cette langue

    Il faut bien reconnaître que toutes les langues ne paraissent pas dures et compliquées indéfiniment. Pour revenir à l’exemple du thaïlandais, si vous le choisissez par simple curiosité vous vous exposez à d’énormes difficultés. Le thaïlandais est une langue extrêmement difficile à apprendre donc si votre motivation n’atteint pas les 100%, vous abandonnerez sans aucun doute très rapidement.

    Donc lorsque c’est possible, choisissez une langue facile à apprendre, et vous augmenterez de cette manière vos chances de réussite. Vous allez progresser plus rapidement, vous serez en mesure de lire les journaux et de communiquer beaucoup plus vite.

    Pour les Français, les langues les plus faciles à apprendre sont celles qui dérivent du latin : l’italien, l’espagnol et le portugais. Toutefois, les langues germaniques comme l’allemand, le flamand, ou même l’anglais restent tout à fait à leur portée.

    Les langues les plus difficiles viennent de l’Est de l’Europe et du reste du monde. Le russe, le polonais, le grec, le turc ou l’arabe sont assez compliquées. La palme de la difficulté revient aux langues asiatiques comme le chinois, le japonais, le vietnamien ou le thaïlandais.

    Donc idéalement votre choix se portera sur une langue que vous pourrez facilement exercer et qui n’est pas trop compliquée. Assurez vous d’être bien sûr de votre choix avant de commencer et vous ne pourrez pas échouer.


    Ce conseil est un extrait de la série:
    '7 conseils incontournables pour apprendre une langue'
    Suivre le lien ci-dessus pour accéder à la série complète.

Autre ressources

 
Temps de chargement: 16 (0) ms